La mauvaise éducation

(Bad Education)

Accueil > > Films > > La mauvaise éducation

L'histoire

Deux amis d'enfance se retrouvent après plusieurs années. L'un est acteur et écrivain, l'autre est cinéaste. Ils se remémorent leur enfance...
Bien que simple cette histoire va permettre une belle mise en abîme. On arrive donc dans le passé à travers un film tourné par un des personnages du film (vous suivez ?).
Néanmoins on peut se poser la question : comment deux amis qui se sont perdus de vue peuvent se diriger tous deux vers une carrière cinématographique ? Le film ne répond pas à cette question...
L'histoire reste bonne et s'enrichit au fur et à mesure des découvertes que le spectateur fait.

Musique et décors

La musique est bien, on découvrira une chanson célèbre chantée par un homme habillé en femme : Quizás, quizás, quizás interprété par Sara Montiel.
Rien à dire sur les décors qui représentent les différentes époques.
Néanmoins, on peut se poser la question au moment où la caméra filme un tournage. Ce tournage est montré comme s'il était fait en un coup alors que l'on voit bien que la caméra a changée de place... C'est une erreur qui pourrait surprendre plusieurs personnes mais pas gênante en soit.

Le thème

Ici Almodovar parle de sujets très sensibles à l'époque du film tels que l'homosexualité, la pédophilie et la toxicomanie. Tous ces sujets concernent qu'une minorité dans ce film. La pédophilie, par exemple, n'est représenté que par un seul prête pour éviter la généralisation.
Le film est aussi découpée en trois époques en prenant bien en compte ce qu'il s'est passé à ces époques en Espagne (pays du réalisateur). On a donc un film bien pensé et bien réalisé.

Mon avis sur le film La mauvaise éducation :

  • Note : 4/5 -

    Un très bon film signé Pedro Almodovar ! Le film est apprécié pour sa réalité des époques et par les thèmes abordés.

  • Avis rédigé par le 21 Novembre 2015

Inscrivez-vous à notre newsletter !